Forum de l'association Wa-Futsu : partage et échanges culturels franco-japonais
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les manga de sabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Les manga de sabre   Mar 9 Aoû 2011 - 18:14

S'il est un support où les samurai ont une place d'honneur, ce sont bien les manga.
Plus ou moins réalistes, plus ou moins historiques, les samurai restent des figures admirées et respectées et on les retrouve dans bien des supports fictionnels.

Pour les manga, je vais lancer le sujet avec une petite sélection personnelle. Comme pour les autres sujets, à vous de compléter par la suite. Wink

Kenshin le Vagabond


Résumé : Nouveau en ville, le vagabond Kenshin Himura porte un sabre à lame inversée. Il découvre que des meurtres sont perpétrés par un homme se faisant passer pour Battosai et qui salit le nom de l'école Kamiya, tenue par Kaoru, fille du maître disparu. Or Kenshin est le véritable Battosai, assassin de légende, et n'entend pas qu'on utilise son nom ainsi. Il reste donc au dôjô Kamiya pour aider Kaoru...

Une bonne série mais qui comme nombre de shônen s'essouffle sur la longueur. Il n'empêche que Kenshin reste un incontournable du genre, surtout pour les manga de samurai. Les premiers cycles sont vraiment excellents, avec de superbes personnages. Le dernier cycle n'était pas nécessaire et n'apporte pas grand chose en terme d'histoire. On remarquera que l'anime se passe d'ailleurs d'adapter ce dernier cycle et se conclut sur le combat contre Shishio, et on comprend les producteurs...

Samurai Deeper Kyô


1604, l'ère Edo. Les samourais encore en vie ont endossé l'habit de nomades errants. Ils parcourent le pays à la recherche d'un sens à accorder à leur existence. Kyô, l'un d'eux, mène une vie d'errance sans réel but jusqu'au jour où le hasard place sur son chemin une charmante chasseuse de prime. Elle n'a de cesse de trouver un certain samourai nommé Kyô, un être sanguinaire et impitoyable...

Une bonne histoire de samurai bien sombre et sanglante mais il y a régulièrement un détail bizarre avec des plans d'une niaiserie sans pareille, baigné de lumière et d'un optimisme sans borne. Pas nouveau dans le shônen me direz-vous mais ça tranche tant avec le reste et les personnalités sournoises et/ou assassines des protagonistes que franchement ça fait bizarre à chaque fois. Ce détail mis à part, une bonne série dont on a envie de découvrir les tenants et les aboutissants.

Vagabond


Résumé : Takezo Shinmen est bien décidé à se faire un nom avec son sabre ! Sa hargne lui donne une force incroyable, mais il rencontrera cependant des adversaires qui lui feront comprendre qu'il doit canaliser cette force. Recherché, c'est sous le nom de Miyamoto Musashi qu'il poursuit sa quête...

Mon avis : Adapté du grand classique de sabre La Pierre et le Sabre, ce manga de samurai est, avec ceux de Hiroshi Hirata, parmi les plus réalistes. Certes les combats sont épiques et extraordinaires, mais rien de surnaturel ici. Le trait de Takehiko Inoue, connu par ailleurs pour ces séries sur le basket comme "Slam Dunk", est vraiment superbe, avec des couvertures à l'aquarelle qui mériterait parfois d'être encadrées tant elles sont belles. Incontournable pour les fans de manga de sabre, et excellent pour les autres.

Kaze no Shô


Résumé : Au XVIIe siècle, le shôgunat est menacé par un complot de grande envergure organisé par l'empereur retiré, dont les ninja ont dérobé le manuscrit secret "Les Chroniques des Yagyû", contenants des révélations qui remettraient en cause le pouvoir en place. Yagyû Jubei, célèbre bretteur, tente alors d'arrêter ces manoeuvres afin que le Japon ne plonge pas dans une guerre civile...

À propos du titre : "Kaze no shô" signifie "Le Livre du vent". Il s'agit d'un écrit que Jubei demande à son frère de rédiger pour faire suite à son "Tsuki no shô" (Livre de la Lune) avant de s'éteindre.

Mon avis : Le dessin de Taniguchi sert très bien le scénario historique de Kan Furuyama. Une excellente occasion d'en apprendre plus sur l'Histoire du Japon tout en savourant un bon manga de sabre en un seul volume.

L'Habitant de l'infini


Résumé : Manji est immortel depuis qu'on lui a implanté un ver bien spécifique. En rétribution des 100 innocents qu'il a tué, il s'engage à tuer 1000 scélérats. Il rencontre alors Lynn, jeune fille souhaitant venger ses parents et qui lui rappelle sa soeur de façon troublante...

Mon avis : Un des meilleurs manga de sabre à mon sens ! Les dessins de Samura sont tout bonnement sublimes, notamment ses illustrations couleurs, et chaque nouvelle couverture est un régal visuel. L'histoire n'est pas en reste pour qui aime le genre, et les combats gagne en beauté au cours de la série. Les femmes ont d'ailleurs la part belle dans cet univers habituellement masculin et leurs techniques allient grâce, élégance et efficacité. Ce ne sont d'ailleurs pas les personnages charismatiques qui manquent et l'addiction guette les lecteurs. À noter que le succès de la série semble constant puisque l'été dernier a vu la diffusion d'un anime alors que la série existe depuis 1994.

Le Sabre de Shibito


Résumé : Pour que sa lignée ne s'éteigne pas dans la déchéance, le chef du clan Saezuki ressuscite son fils Shibito grâce à une magie interdite. L'esprit de ce dernier n'est pas tout à fait clair, et son père fait donc de l'apothicaire Kinzô son précepteur. Mais les deux hommes sont séparés et Kinzô retrouve un Shibito toujours instable...

À propos du titre : Shibito pourrait se traduire "celui qui est mort" (et c'est bien le cas !)

Mon avis : Une impression mitigée pour les premiers tomes puisque le dessin si prometteur de la couverture s'avère un peu brouillon à l'intérieur. De plus, bien qu'Hideyuki Kikuchi ait prouvé ses qualités de scénaristes avec d'autres oeuvres, elles ne sont guère apparentes ici. Sans être totalement mauvais, ce manga manque de liant et enchaîne les scènes sans grande subtilité... De bons moments toutefois et dans l'ensemble une impression positive après la lecture des 8 volumes.

Kurogane


Résumé : Pour venger le meurtre de son père, le jeune samurai Jintetsu a tué le maire du village. Déclaré criminel, sa tête mise à prix, il s'enfuit. Poursuivi par une meute de chiens féroces, il lutte ardemment mais est mortellement blessé. Arrive alors Genkichi, rônin de génie qui lui offre un nouveau corps d'acier et une épée douée de parole. De retour au village, il découvre la vérité sur le meurtre de son père...

Mon avis : Un manga sorti en France très tôt ! Trop tôt même puisque Glénat en a très vite arrêté la publication. Heureusement ils ont revu leur copie et prévoient de rectifier le tir. À noter que cette série est une des premières de Kei Toume (Les Lamentations de l'agneau, Déviances, Sing "Yesterday" For Me"...) et qu'elle a un petit côté inabouti, même si elle reste excellente.

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Les manga de sabre   Mer 10 Aoû 2011 - 9:26

Kaze


Résumé : Kyoshiro Kaze participe à un tournoi d'arts martiaux afin de meiux comprendre les derniers mots de son père. Mais le voilà propulsé dans le passé pour ressusciter et remplacer son ancêtre Kyôshirô afin de combattre les Tokugawa. Mais ce passé est différent de celui qu'il connaît, et s'il n'agit pas, c'est sa propre époque qui est en péril...

Mon avis : Une série étrange qui mêle ninja, samurai et cyber-punk.
Après un premier tome au prologue peu convaincant, on plonge dans une ère passée fictive où se mêle démon et technologies modernes. D'une part l'évolution du personnage est spectaculaire et permet de relancer vite le récit, d'autre part on regrette un peu de ne pas l'avoir vu évoluer. De même on n'évoque plus vraiment son époque d'origine... Kaze reste une oeuvre de jeunesse si on regarde ce qu'a fait Masaomi Kanzaki, ceci explique donc cela, mais souhaitons que la série ne s'essouffle pas et garde une certaine cohérence.

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les manga de sabre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les manga de sabre
» Questions, Recherches & Demandes de conseils anime/manga
» Double sabre
» Plus forte que le Sabre d'Hiroshi Hirata
» [roman] La pierre et le sabre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wa-Futsu :: Autour des ateliers :: Lecture :: Manga-
Sauter vers: