Forum de l'association Wa-Futsu : partage et échanges culturels franco-japonais
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hanami : la contemplation des fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Hanami : la contemplation des fleurs   Dim 22 Jan 2012 - 20:08


Hanami


Le sens littéral d'"Hanami" est "regarder les fleurs", toutefois le terme se réfère à la contemplation des fleurs de cerisier chaque année pour célébrer le printemps. L'Hanami en soi est très simple : il suffit de profiter du spectacle des arbres en fleurs. Vus de loin, ils ressemblent à de jolis nuages, tandis que de près on peut apprécier la beauté de chaque fleur.


Les fleurs de cerisiers se marient particulièrement avec certains paysages, comme les châteaux ou les temples. Par endroit, on illumine les fleurs de cerisiers le soir, créant un superbe tableau.


Pour célébrer l'Hanami, on peut simplement faire une promenade au parc, mais la tradition voit les Japonais se réunirent sous un cerisier pour un joyeux pique-nique sous les arbres en fleurs. On y déguste le plus souvent des mets typiquement japonais servis dans des boîtes (les fameux bentô) tout en buvant du sake (l'image récurrente du pétale de cerisier flottant dans le sake semble venir de cette tradition). Ces petites fêtes d'Hanami se tiennent au Japon depuis des siècles dans les jardins publics et privés et les parcs, et ce de par le pays. Les lieux réputés pous la beauté de leurs floraisons peuvent être alors surpeuplés, et les meilleurs coins pour pique-niquer sont très recherchés.


Dans les lieux très prisés, il n'est pas rare de réserver un endroit pour pique-niquer longtemps à l'avance. La technique la plus répandue est d'étendre son plaid très tôt le matin et de mettre son nom et l'heure où la fête débutera, ou encore d'envoyer quelqu'un qui gardera les lieux toute la journée jusqu'à ce que le reste du groupe n'arrive après la travail.


La plupart des lieux sont ainsi réservés avant 8h du matin, pour des fêtes commençant généralement vers 17h...



À quelle époque?

Le facteur déterminant pour la floraison des cerisiers est avant tout la position géographique. Plus le climat est doux, plus les cerisiers fleurissent tôt.

Sur les îles tropicales d'Okinawa, situées au Sud de l'archipel du Japon, la floraison peut avoir lieu dès janvier, tandis qu'à Hokkaido, île la plus au nord de l'archipel, ils peuvent fleurir seulement en mai. Dans la plupart des grandes villes, dont Tôkyô, Kyôto et Ôsaka, la saison de floraison se situe habituellement fin mars, début avril.

De plus, l'époque varie chaque année selon les conditions climatiques. Si le temps est particulièrement doux, les arbres fleuriront en avance. Si le temps est au contraire rude, la floraison sera en retard. D'année en année, la période de floraison peut être décalée de deux semaines.

Combien de temps?

La période de floraison est assez courte. Le Mankai (ouverture complète des fleurs) arrive en général une semaine après l'ouverture des premiers bourgeons (appelé Kaika). Une semaine plus tard, le plus gros de la floraison est terminé et les pétales commencent à tomber. En cas de fort vent ou de pluie, la période peut être encore plus raccourcie.

Les prévisions "Hanamiesque"

Chaque année, l'Agence Météorologique Nationale et les media suit de près ce qu'ils ont surnommé "le front Hanami" pendant sa lente progression vers le nord. Ce "front" se réfère plutôt au Kaika (ouverture des fleurs) qu'au Mankai (pleine floraison).

Bien sûr, tous les arbres de la ville ne choisissent pas de fleurir le même jour, et les arbres plantés à l'ombre par exemple, fleurissent après ceux qui se tiennent dans des lieux ensoleillés. C'est pourquoi un groupe d'arbres est sélectionné pour chaque ville afin de déterminer la date du Kaika de toute la ville. À Tôkyô, ces arbres "témoins" se situe au Temple Yasukuni.

Date moyenne des floraisons

Sapporo : le 5 mai
Hakodate : le 3 mai
Sendai : le 12 avril
Tôkyô : le 28 mars
Yokohama : le 28 mars
Nagoya : le 28 mars
Kanazawa : le 6 avril
Kyôto : le 31 mars
Ôsaka : le 30 mars
Nara : le 1er avril
Kobe : le 30 mars
Hiroshima : le 29 mars
Takamatsu : le 30 mars
Matsuyama : le 28 mars
Fukuoka : le 26 mars
Kumamoto : le 24 mars
Kagoshima : le 26 mars
Naha : le 19 janvier

Ces dates sont des estimations officielles de l'Agence Météorologique et se réfèrent aux cerisiers Somei Yoshino, sauf pour Sapporo (où l'on se réfère aux Ezoyamazakura) et Naha (avec les Hikanzakura).
À noter qu'une année la floraison a été sensiblement en avance sur les prévisions de l'Agence, et un responsable s'en est excusé auprès de la population japonaise.

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Dim 22 Jan 2012 - 20:09

Voici une liste des endroits les plus populaires pour l'Hanami.

Les bons coins de Tôkyô


Parc Ueno : L'un des endroits les plus peuplés et bruyants (et donc populaires) pour Hanami, le Parc Ueno a plus de 1000 cerisiers le long de l'allée menant au musée nationale et l'étang Shinobazu. Admission gratuite. Stands de nourriture.


Shinjuku Gyoen : À cinq minutes de la gare de Shinjuku, Shinjuku Gyoen compte plus de mille cerisiers de plus d'une douzaine d'espèces différentes, dans des jardins à l'occidentale ou à la japonaise. Il y a un droit d'entrée de 200¥ (soit environ 1.20€) et le parc n'est ouvert que de 9h à 16h30.


Chidorigafuchi : Près de la station de métro Kudanshita. Des cerisiers ornent les douves de l'ancien château de la période Edo près de Kitanomaru. Entrée libre. Location de barques possible. De nombreux stands de nourriture se trouvent sur le site tout proche du temple Yusukini, où est planté un autre millier de cerisiers.


Parc Sumida : À quelques pas de la gare d'Asakusa, le parc s'étend sur quelques centaines de mètres sur chaque berge du fleuve Sumida. Entrée libre. Stands de nourriture. On pet également contempler les cerisiers en fleurs à bord de bateau de croisière.


Cimetière d'Aoyama : À cinq minutes à pied des stations de métro Nogizaka et Gaienmae. L'allée droite qui traversent le cimetière est bordée de centaines de cerisiers. Entrée gratuite. Quelques stands de nourriture.


Jardin botanique de Koishikawa : Cinq à dix minutes de marche depuis les stations de métro Hakusan et Myogadani. Il s'agit d'un vaste parc avec de nombreux cerisiers et des jardins paysagistes japonais. C'est l'endroit idéal pour admirer de nombreuses espèces. L'accès coûte 330¥ (soit 3€).


Fleuve Meguro : Près de 800 cerisiers bordent le fleuve Meguro sur plusieurs centaines de mètres. Pendant le Festival Nakameguro Sakura, les arbres sont illuminés dans la soirée.


Parc Inokashira : Au sud de la gare Kichijoji. On trouve quelques centaines de cerisiers dans ce parc public connu pour son étang. Entrée libre. Location de barque.

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Dim 22 Jan 2012 - 20:10

Les bons coins de Kyôto


Le Parc Maruyama (près du temple Yasaka) : c'est le parc de Kyôto le plus populaire pour Hanami. On trouve au centre un grand cerisier pleureur illuminé le soir. Admission gratuite. De nombreux stands de nourriture sont ouverts.


La Piste du Philosophe (départ au Temple Ginkakuji) : Promenade fort agréable qui longe un canal reliant le Pavillon d'Argent de Ginkakuji aux environs de Nanzenji. Cette promenade est bordée de centaines de cerisiers.


Temple Heian (derrière le bâtiment principal) : Un grand nombre de cerisiers pleureurs (shidarezakura) se dressent dans le jardin. Prix d'entrée : 600¥ (environ 3.60€).


Arashiyama (au nord-ouest du centre-ville) : région fort plaisante à l'extérieur de Kyôto. De nombreux cerisiers se trouvent près du Pont Togetsukyô au pied des montagnes Arashiyama.


Kamogawa : Il s'agit du fleuve qui coule au coeur de Kyôto et de nombreux cerisiers sont plantés sur ses rives. L'un des sites les plus jolis pour Hanami se situe dans la parite septentrionnale de Kyôto où la rue Kitaoji croise le fleuve.


Temple Daigoji : Situé au sud-est de Kyôto, le Temple Daigoji fait partie de l'héritage culturel mondial. Un festival s'y tient à l'occasion de la fleuraison des cerisiers chaque année.


Temple Hirano : L'un des lieux les plus réputés pour hanami à Kyôto, le Temple Hirano est aussi connu pour la grande variété de cerisiers qu'on y trouve. Les cerisiers sont illuminés le soir.


Canal Okazaki (près du Temple Heian) : Situé à la sortie du Temple Heian, le Canal Okazaki connecte le Canal du Lac Biwa au fleuve Kamo. Il est bordé d'alignements de cerisiers et à la saison d'Hanami des mini-croisières sont organisées.

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Dim 22 Jan 2012 - 20:10

Dans le reste du Japon


Kakunodate (préfecture d'Akita)

La ville de Kakunodate est célèbre pour ses cerisiers pleureurs qui ornent l'ancien quartier samurai de la ville. Il y a par ailleurs une petite centaine de cerisiers le long du fleuve.


Château d'Hirosaki (préfecture d'Aomori)

Près de 2000 cerisiers sont plantés dans le parc du château. L'accès aux jardins est gratuite et l'on y trouve des stands de nourriture.


Château d'Himeji

Situées à 15/20 minutes à pied de la gare d'Himeji, les terres du château sont ornées de centaines de cerisiers. L'accès aux jardins extérieurs est gratuite. L'entrée pour les jardins intérieurs et le château coûte 600¥ (environ 7€).


Yoshinoyama (Mont Yoshino)

Situé dans la préfecture de Nara, le Mont Yoshino est le plus célèbre lieu pour Hanami depuis des siècles, cette montagne étant couverte de près de 30 000 cerisiers.


Château d'Ôsaka

On trouve de nombreux cerisiers dans le large parc public qui entoure le château. Pas besoin de payer l'entrée sauf pour accéder au Jardin Nishinomaru. On y trouve de quoi se restaurer.


Le Zoheikyoku (Bureau Menthe) d'Ôsaka

À dix minutes de marche de la gare Temmabashi se trouvent plus de 300 cerisiers de plus de 100 variétés différentes, principalement des Yae-zakura, qui fleurissent plus tard. (Le Zoheikyoku est une agence gouvernementale de numismatique.)


Château de Nagoya

À cinq minutes de marche depuis la station de métro Shiyakusho sont plantés de nombreux cerisiers qui entourent le château. L'entrée coûte 500¥ (environ 5€).


Dankazura à Kamakura

Il s'agit d'une allée de plus de cent mètres menant au temple Tsugaoka Hachimangu et bordée de cerisiers.


Parc Kamonyama à Yokohama

Ce petit parc près de Minato Mirai 21 est en accès libre et se trouve à 10 minutes de la gare Sakuragicho.


Sankeien

Après 10 minutes de bus depuis la gare JR Negishi, découvrez Sankeien, un magnifique jardin paysagiste à la japonaise, au sud de Yokohama, où sont exposés des bâtiments historiques venus de tout le Japon. Entrée : 300¥ (environ 3€).

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Dim 22 Jan 2012 - 20:11

Les différentes variétés de cerisiers

La grande majorité des cerisiers japonais sont des Somei Yoshino et des Yamazakura. Mais au total, ce sont plus de cent variétés différentes que l'on peut trouver au Japon.
Un novice peut les distinguer grâce à certaine caractéristiques comme le nombre de pétales par fleurs (le plus fréquent étant de 5 mais on trouve des variétés à 20, voire 100 pétales), la forme de l'arbre ou la couleur des feuilles et des fleurs (blanches le plus souvent, avec des variétés tournant au rose au cours de la floraison, mais aussi des fleurs jaunes).



En voici quelques exemples :


Somei Yoshino : Variété la plus répandue au Japon, elle fleurit fin mars/début avril. Leurs fleurs sont rosées, presque blanches, à 5 pétales.


Yamazakura : Il s'agit de cerisiers sauvages natifs du Japon qui poussent dans les régions montagneuses. Leurs fleurs sont elles aussi rosées et à 5 pétales, mais ceux-ci sont plus petits.


Shidarezakura (Cersisier pleureur) : Comme son nom l'indique, cette variété a des branches qui poussent vers le bas. La plupart a des fleurs à 5 pétales, mais certains en ont plus et appartiennent à la sous-catégorie Yaeshidarezakura.


Ichiyo : Environ 20 petits pétales rosé par fleur et des feuilles vertes. Floraison à la mi-avril.


Ukon : 10 à 20 pétales jaunes et des feuilles cuivrées.


Kanzan : L'un des plus répandus parmi les Yaezakura, ses fleurs comportent de 30 à 50 pétales et ses feuilles sont brun cuivré.


Fugenzo : C'est un Yaezakura à floraison tardive avec 30 à 40 pétales par fleur. D'un blanc légèrement rosé à leur ouverture, les fleurs prennent une couleur rose plus soutenue au fil du temps. Les feuilles sont brun cuivré.


Shogetsu : Autre Yaezakura à floraison tardive, il a des fleurs assez grande de 20 à 30 pétales et ses feuilles sont vertes.


Kikuzakura (Cerisier Chrysanthème) : Avec ses 100 pétales par fleur, le Kikuzakura demande un peu de patience et fleurit fin avril-début mai. Tant et si bien qu'une fois la floraison à son apex, les feuilles sont déjà grandes et cachent un peu les fleurs...



Librement traduit et adapté par Ruichan depuis les articles de Japan Guide

_________________
Visit the Okiya :


Secrétaire et Responsable pédagogique de Wa-Futsu, animatrice d'ateliers divers, polyglotte schizophrène, Dieu(aka Kami-sama).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vé-èf



Messages : 798
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 29
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Mer 25 Jan 2012 - 19:23

Un article des plus complet et tout aussi agréable à lire qu'à contempler.

Je crois que si je me prévois un jour d'aller au Japon, je choisirais sans faute cette période là pour profiter de ce magnifique spectacle offert par mère nature.

_________________
Photo-shooter fou / Dérangé du critérium
Neko_Master
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hanami : la contemplation des fleurs   Aujourd'hui à 6:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Hanami : la contemplation des fleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hanami : la contemplation des fleurs
» Le hanami (pique nique sous les cerisier)
» Les cerisiers en fleur ! Le Hanami.
» Les Fleurs du Mal - Baudelaire
» faire des fleurs en chocolat noir !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wa-Futsu :: Autour des ateliers :: Culture-
Sauter vers: