Forum de l'association Wa-Futsu : partage et échanges culturels franco-japonais
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clamp, le studio mythique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ruichan



Messages : 2419
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Clamp, le studio mythique   Mer 3 Aoû 2011 - 19:20

Voilà un moment que je n'ai pas fait de présentation ici ! Alors voici un petit dossier sur ce studio qui fait l'événement cette année avec sa venue à Japan Expo.



Clamp

Formé à la fin des années 80, le studio Clamp était au début un collectif d'une douzaine de femmes toutes originaires d'Ôsaka et qui faisaient des doujinshi (fanzines) sur des oeuvres aussi variées que Devilman ou Saint Seiya, mais aussi des créations originales. Pour leurs débuts professionnels avec Derayd moon boundary balance, les Clamp sont au nombre de sept. Mais c'est sous le nom unique de Tamayo Akiyama (Hyper Run, Moryo Kiden, Secret Chaser...) qu'on se souvient de cette première oeuvre officielle. Cette dernière quitte le groupe peu après et continue sa carrière de mangaka en solo. Leeza Sei fait de même un peu après et continue de son côté la publication de Combination (commencé aussi sous le label Clamp). Avec le départ d'Aoi Nanase (Angel Dust...), c'est finalement au nombre de quatre que les Clamp s'établissent dans le milieu professionnel : Ageha Ohkawa au scénario, Mokona, la dessinatrice principale, Tsubaki Nekoi, seconde dessinatrice, et Satsuki Igarashi, spécialiste des trames.

Les Clamp sont à l'origine des auteurs de shôjô (avec souvent des demi-tons yaoi ou yuri) mais elles ont su s'illustrer dans tous les genres avec succès. Aimées ou execrées, les Clamp ne laissent pas indifférent ! Au fil des années, leur dessin a connu une évolution marquée tout en conservant la griffe qui a toujours fait leur succès. Fortes de leur popularité, elles ont même eu les honneurs d'un magazine spécialisé en douze volume avec le Clamp no kiseki ("Le Miracle Clamp" sorti en France sous le titre de Clamp Anthology) à l'occasion de leur quinzième année dans l'industrie manga professionnelle. Autre marque de leur succès, les nombreuses adaptations en anime, jeux vidéos... de leurs séries : Card Captor Sakura, Tsubasa Reservoir Chronicles, XXXholic, X... pour ne citer que les plus connues.

Leur oeuvre

Dès le départ, Clamp frappe fort avec une adaptation du texte sacré hindou Rig Veda. Cette épopée est librement inspirée du texte originel et RG Veda s'étend sur 10 volumes. Un premier succès d'estime.
Suit Le Voleur au Cent Visages, mignonne petite série shôjô qui introduit l'univers de la Clamp School, lieu de nombreux cross-overs clampesques : on la retrouve dans diverses oeuvres de l'époque, comme Dukalyon, Clamp School Detectives, Clamp School Paranormal Investigators, et même la sombre série X.

Le second succès de Clamp est Tôkyô Babylon qui se finira après 7 volumes. À l'époque les oeuvres de Clamp se démarquent par leur dessin mignon mais qui illustre des histoires originales. Sous un aspect léger, le drame n'est souvent pas loin... Un tournant s'amorce en 1992 avec des oeuvres au trait plus mature et un ton sérieux : le one-shot Shirahime Shô et la série de longue haleine X. Pourtant Clamp reste fidèle à ses premières amours et n'hésite pas à continuer de sortir des oeuvres comme Rex, Celui que j'aime ou Wish, voire des choses un peu plus coquines comme Miyukichan in Wonderland.
Elles s'essaient aussi au RPG avec Magic Knight Rayearth, qui connaîtra deux adaptations anime et bien sûr une adaptation vidéo-ludique. ^^

Mais leur plus grand succès des années 90 est sans nul doute Card Captor Sakura, qui les fait connaître en France avec une diffusion de l'anime. Cette série en 12 volumes nous conte les aventures de Sakura, adorable magical girl. Mais on est loin d'une énième magical girl, et les thèmes chers à Clamp (amours interdites ou non acceptées par la société) sont on ne peut plus présents.
Après la déferlante Sakura, le Clamp s'essaient à de nouveaux genre avec des oeuvres aussi diverses que Shin Shunkaden, Clover ou J'aime ce que j'aime. Angelic Layer est décrié par certains comme une oeuvre commerciale tentant de renouer avec le succès de Sakura avec un principe proche de Beyblade ou Pokemon. Qu'à cela ne tienne, les Clamp terminent la série et font tout autre chose ! Ainsi naît Chobits, première série ouvertement destinée aux garçons du studio avec du fan service et des poses lassives. Pourtant on reste chez Clamp avec les thématiques et même un clin d'oeil à Angelic Layer qui permet une relecture de cette oeuvre laissée pour compte...

Mais déjà les Clamp sont incontournables et leurs nouvelles séries sont attendue avec impatience par des milliers de fans. Ainsi Lawful Drug est un succès dès sa sortie, et les fans sont dépités quand la série est mise en suspens pour cause de désaccord entre les ayant droits (Clamp et leur éditeur de l'époque). C'est une période sombre qui voit l'interruption (qu'on espère momentannée) des séries X (à 4 volumes de la fin...), Clover et de la toute récente Lawful Drug. Mais les Clamp ne se démontent pas et renouent très vite avec le succès chez un nouvel éditeur, avec un nouveau dessin qui surprend certains fans mais fait bien vite sensation. Gardant l'esprit Clamp et le goût des cross-overs, elles sortent simultanément XXXholic et Tsubasa Reservoir Chronicle, série dont le succès ne cessent de croître. C'est aussi l'époque de leur quinzième anniversaire en tant que professionnelles de la scène manga, qui voit la parution du magazin Clamp Anthology en douze volumes (un par mois pendant un an au Japon) qui revient sur la carrière du célèbre studio tout en offrant aux fans goodies, illustrations et histoires inédites. Une première, le magazine ravit les fans du monde entier et est traduit en France, en Allemagne, en Espagne et aux États-Unis.
Les séries Tsubasa et XXXholic sont toujours en cours et ont été adaptées pour le grand et le petit écran. Elles rencontrent toujours un franc succès et tiennent les lecteurs en haleine de chapitre en chapitre.

En une quinzaine d'années, les Clamp sont donc devenues des auteurs incontournables de la scène manga. Espérons qu'elles continuent encore longtemps à nous offrir des manga de qualité. ^^

Liens :

Site officiel du studio (japonais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Clamp, le studio mythique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Monter son studio photo maison à coût réduit
» Schéma éclairage studio
» Stage photo studio (portrait et photo de mode)
» Comment regler mon flash studio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wa-Futsu :: Autour des ateliers :: Lecture :: Manga-
Sauter vers: